fbpx
Connect with us

Antilles françaises

Cinq raisons de partir en Martinique

Partir en amoureux ou en famille

La réputation de la Martinique n’est pas usurpée : températures variant entre 24 et 27 °C, des plages magnifiques avec une eau limpide… Une bonne raison de s’y rendre aussi bien en amoureux qu’en famille. De plus, tout y est facile pour un touriste français : la langue, les paiements en euro, l’hygiène aux normes européennes et les infrastructure hôtelière au top avec des prix équivalents à ceux de la métropole.

Mairie de Fort-de-France

Des plages et une richesse culturelle inégalées dans les Antilles

Votre conjoint souhaite passer une semaine de farniente à la plage alors que vous voulez visiter l’île et vous imprégner de son histoire? La Martinique est faite pour vous ! Elle regorge d’intérêts touristiques. Du sud au nord, il vous faudra au moins une semaine pour découvrir les meilleures plages mais aussi vingt-cinq musées intéressants, onze rhumeries et les 250 km de randonnées. Impossible de s’ennuyer !

Au loin, l’île petite Grenade. Vous pouvez vous y rendre en pirogue transparente avec Fleur d’O.

Partir en toute sécurité

Au niveau sanitaire, la Martinique compte plus de 1000 médecins en activité et est soumise aux mêmes normes et réglementations hospitalières que la métropole. Par ailleurs, la délinquance y est huit fois moins importante que dans les Alpes-Maritimes. Les Martiniquais bénéficient des mêmes lois sociales qu’en France (SMIC, CAF, RSA), il y aurait moins de pauvreté que dans le reste des Caraïbes ce qui contribuerait à moins d’insécurité et au bien-être général sur l’île.
Bibliothèque Schoelcher à Fort-de-France.

Une gastronomie hors pair

Aussi appelée l’île aux saveurs, la Martinique dévoilera des plats savoureux. Dès les premiers pas sur l’île, vous serez tentés par tous ces restaurants qui vous proposeront des accras de morue, lambis, poulets boucanés et écrevisses. Un conseil : arrêtez-vous et goûtez aux plats locaux, vos papilles vous remercieront !
4 Des paysages d’exception Avec sa faune, sa flore terrestre et marine d’une richesse unique, la Martinique fait partie des trente-quatre « hot spots » de la biodiversité mondiale. Grâce à ses parcs (parc naturel régional de la Martinique) et ses réserves naturelles protégées (presqu’île de la Caravelle et îlets de Sainte-Anne), l’île procure aux touristes une bonne dose de bonheur qui en met plein la vue.

Les écrevisses, spécialité martiniquaise.

Pratique Comment s’y rendre ?

Au départ de Paris Orly-sud (terminal Easylet)
Très bon rapport qualité prix. www.corsair.fr
Depuis Nice, vous pouvez vous rendre à Orly Sud avec Easylet.
Le plus rapide : au départ de Nice avec escale à Orly ou Roissy. www.airfrance.fr
Prix classe éco : entre 600 et 1 200 € par personne.

Testés pour vous : le jardin de Balata

Ce jardin est [‘attraction touristique incontournable de [‘île. Vous serez subjugué par les balisiers, hibiscus, broméliacées d’Amérique du Sud, roses de porcelaine, héliconias et anthuriums. Prévoyez entre 1 heure et 2 heures pour une belle visite. À 10 km de Fort-de-France. Rens. 05.96.64.48.73 www.jardindebalata.fr

La savane des esclaves

C’est un parc musée de deux hectares sur la période de [‘esclavage en Martinique. Des cabanes et un immense jardin reconstituent le village Antan Lontan. Vous aurez l’occasion de plonger dans [‘histoire de la Martinique : à faire en priorité ! ww.lasavanedesesclaves.fr Les Trois-îlets. Rens. 05.96.68.33.91.

Initiation à la yole ronde

La yole est un bateau en bois sans quille, avec une voile. Vous êtes accompagnés par un coordinateur et des équipiers pendant la promenade nautique. Alizés Yoles. Rens. 06.96.32 69.13.

Textes et photos :
LAURENT SCHINDELMAN – lschindelman@gmail.com

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Les déplacements vers les DOM-TOM ne pourront se faire que sur la base d’un motif impérieux

Le Président Macron l’avait annoncé le 28 octobre 2020 afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19. Il s’agissait de prendre des mesures pour réduire « à leur plus strict minimum » les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire en établissant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum. Pour les départements et régions d’Outre-mer, seule la Martinique est concernée par ce confinement.

Tous les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés
  • Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile;
  • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants ;
  • Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • Les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
  • La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Des attestations permanentes sont en ligne pour les déplacements domicile travail et pour amener les enfants à l’école.

Pour les autres motifs les attestations individuelles seront à remplir à chaque déplacement.

Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.

Concernant les transports aériens vers les DOM-TOM, le test dans les 72h avant embarquement est une obligation systématique.

Il n’est donc pas possible de se rendre dans les outre-mer sans avoir présenter le résultat négatif d’un test. C’est une protection pour les territoires d’outre-mer.

Au regard des restrictions de déplacement dans l’hexagone liées au confinement, les voyageurs qui se rendent à un aéroport pour prendre un vol à destination des outre-mer doivent pouvoir présenter, en cas de contrôle sur le trajet vers l’aéroport : le billet d’avion et un document leur permettant de justifier ce déplacement :

  • rejoindre sa résidence principale,
  • motifs familiaux,
  • motifs professionnels, 
  • participation à des missions d’intérêt général,
  • suivi d’une formation,
  • passage d’un examen ou un concours,
  • raisons de santé.

En outre, selon la situation épidémiologique locale, le représentant de l’Etat peut imposer des motifs impérieux (professionnels, sanitaires, familiaux) au départ et à l’arrivée dans les territoires, pour adapter les mesures aux flux et aux destinations. Les justificatifs sont alors contrôlés par les compagnies aériennes.

Dans les autres territoires où le virus circule moins vite, les gestes barrières doivent continuer à être respectés et chaque préfet a pris des mesures précises pour endiguer sa propagation.

Plus d’infos : ici

Continue Reading
Advertisement

Les + lus