fbpx
Connect with us

Europe

Échappez vous à Milan en train depuis Marseille ou Nice

On connaît Milan pour ses boutiques et ses quartiers pavés de grandes marques. La capitale lombarde se distingue aussi pour sa forte attractivité culturelle, ses nombreux musées, expositions et monuments. Elle est aujourd’hui l’une des destinations les plus prisées en matière de city break. Alors, il n’y a plus à hésiter ! Embarquez à bord du train Thello au départ de Marseille ou de Nice et laissez-vous séduire par une échappée sous le signe de l’art.

La culture dans tous ses états

Promenez-vous le nez en l’air et admirez la profusion de somptueux monuments historiques et religieux. Faites une halte à la Basilique Saint-Ambroise, qui date du 4ème siècle, l’une des plus anciennes églises de Milan… arrêtez-vous au château des Sforza, dans l’Eglise de Saint Maurizio ou devant l’Arche de la paix du parc Sempione… Sans oublier, le magnifique Duomo, au cœur de la capitale : la 3ème plus grande église d’Europe.

Pour une découverte insolite, direction le cimetière monumental de Milan, véritable musée à ciel ouvert couvrant 25 hectares de sépultures et d’œuvres d’art dans toutes les allées. Les inconditionnels d’art contemporain et d’architecture ne manqueront pas de se rendre au Hangar Bicocca, sur le site de l’ancienne usine Pirelli, qui accueille notamment une œuvre permanente et gigantesque d’Anselm Kiefer, à découvrir en toute liberté.
Et pour visiter malin, il faut savoir que tous les premiers dimanches du mois, l’entrée aux musées (à l’exception du Musée Novecento) est gratuite.

Les trains Thello

Au départ de Marseille et de Nice, Thello propose des dessertes directes et quotidiennes à destination de la Riviera Ligure et de Milan. Les petits groupes de 2 à 5 personnes peuvent bénéficier de l’offre « Mini Group** » qui leur permet de profiter d’un prix plus avantageux avec une économie de 20 à 50% sur le tarif plein. Cette offre est disponible jusqu’à la dernière minute et valable sur l’ensemble de la ligne Marseille-Nice-Milan.

Profitez du tarif SMART*** toute l’année !
Nice-Milan à partir de 15 €*** par personne et par trajet en seconde classe.
Marseille-Milan à partir de 27 €*** par personne et par trajet en seconde classe.

Infos et réservation : www.thello.com

** L’offre Mini Group s’applique pour des groupes de 2 à 5 personnes dont au moins un adulte voyageant ensemble, nombre de places limité. Tarifs, conditions d’échange et de remboursement sont disponibles sur thello.com
*** Tarif Smart, valable pour une réservation au plus tard 7 jours avant le départ, dans la limite des places disponibles à ce tarif. Offre soumise à conditions disponibles sur www.thello.com.

Actualité

Venise se met à nue. Elle vous confie ses secrets

« La Sérénissime » ne se limite pas à être une ville de carte postale, c’est une œuvre d’art.

Canaux sinueux, calli aux allures de labyrinthes, gondoles suspendues sur l’eau et dans le temps, îles raffinées et pittoresques, ponts et palais qui semblent tout droit sortis d’un conte : Venise est une œuvre d’art tout entière à découvrir.

Ses records et son accueil

Rares sont ceux qui savent que Venise fut la première ville où arriva le café. Nous étions en 1570 et le mérite en revient à Prospero Alpini, médecin du consul Giorgio Emo, qui le découvrit en Égypte et décida de le ramener en Italie. La ville est depuis toujours un carrefour de cultures et de peuples, à commencer par les pèlerins qui depuis l’antiquité venaient à Venise pour vénérer les reliques des saints. Depuis le Moyen-âge, ils étaient accueillis par les Tolomaziun groupe d’assistants qui les aidaient à trouver un hébergement et les guidaient à travers la ville.

Le plus important marché du monde

Le marché du Rialto, situé près du pont du même nom, fut fondé en 1097. Pendant la période de la République vénitienne, il s’agissait d’un des plus grands et des plus prestigieux au monde.  On y vendait de tout : épices, bijoux, alimentation, vêtements et animaux en provenance de l’Occident comme de l’Orient.

En quête des métiers uniques

Venise est aussi la patrie des métiers uniques, à commencer par les gondoliers. Monter sur ces embarcations exceptionnelles et se perdre à travers les canaux et les beautés artistiques de la villeest une véritable magie. Parmi les autres métiers purement vénitiens, il reste les « impiraresse », c’est-à-dire les femmes qui enfilaient les perles en verre colorées pour former de longues files qui deviendraient des bracelets ou des colliers. Et comment ne pas citer les « squeraioli », c’est-à-dire les maîtres charpentiers qui dirigeaient les équipes de charpentiers navals responsables de la flotte de Venise ?

Le rituel des canons et le vin

Que dire aussi du rituel de l’apéritif composé d’amuse-gueule ? Nous parlons de petits amuse-bouches, petites boulettes et tartines qui sont accompagnées d’un verre de vin, dénommé « ombre du vin ». Parmi les meilleurs amuse-gueule, nous trouvons les « sarde in saor » (sardines à l’aigre-doux), le « baccalà mantecato » (morue onctueuse) sur de la polenta ou du pain. Les vins de Venise sont le raboso (rouge) et le tocai (blanc).

Pour poursuivre votre découverte d’une Venise inédite, choisissez l’une de nos croisières avec le Costa Deliziosa et participez à une excursion Costa, pourquoi pas en gondole sur les traces de deux Vénitiens célèbres : l’explorateur Marco Polo et le compositeur Antonio Vivaldi. Nous vous attendons !

Continue Reading

Actualité

Stations de ski : un message venant de la ministre du Travail qui donne espoir pour les vacances de Noël

Alors que les stations de ski sont dans le flou le plus total sur leur éventuelle réouverture, la ministre du Travail Elisabeth Borne a lancé un appel ce dimanche. Elle demande aux professionnels d’embaucher normalement les saisonniers, pour que ces derniers puissent éventuellement bénéficier du chômage partiel. Les vacances à la neige, pourraient-elles être sauvées ?

Il est « trop tôt » pour dire si les stations de ski pourront ouvrir pendant les vacances de Noël malgré l’épidémie de Covid-19, mais les professionnels ne doivent pas hésiter à embaucher des saisonniers, quitte à demander ensuite du chômage partiel, a souligné dimanche la ministre du Travail, Elisabeth Borne. Ça n’est pas banal de recruter puis de mettre (les salariés) en activité partielle, mais mon objectif c’est qu’on puisse le faire », pour que les 120.000 saisonniers des stations « puissent être recrutés », a expliqué Elisabeth Borne sur Radio J.

Pour l’heure, il est certes « trop tôt pour prendre une décision » quant à l’ouverture des stations en décembre, d’autant qu’en Auvergne-Rhône-Alpes les services de réanimation « sont déjà au bord de la saturation », a souligné la ministre. Malgré tout, il importe dès maintenant de « préparer la saison », qui « va durer plusieurs mois », a observé la ministre. Avec son collègue chargé de l’Economie, Bruno Le Maire, elle a reçu récemment dans ce cadre les acteurs économiques et les élus des stations pour les « rassurer ».

Continue Reading

Actualité

La RATP expérimente une navette autonome collective

RATP Dev et ArchParc, parc d’activités d’intérêt régional situé au cœur de la Haute-Savoie dans le « genevois français », a inauguré vendredi 18 septembre un service de navette autonome à la demande. Cette expérimentation, prévue jusqu’en décembre 2021, est opérée par Alpbus, filiale de RATP Dev, en partenariat avec la société suisse Bestmile, dans le cadre du projet echosmile, financé par l’Union européenne et piloté par ArchParc.

ArchParc, RATP Dev via sa filiale Alpbus et leur partenaire Bestmile se sont associés pour mettre en œuvre la première expérimentation du service à la demande pour se déplacer sur le parc d’Archamps en navette autonome.

Desservant 7 arrêts dans l’enceinte du technopôle, ce projet de pointe en matière de mobilité autonome met en œuvre la dernière génération de navette de la société toulousaine Easymile. L Le déploiement de cette expérimentation a débuté dès le début de septembre et connaîtra une première phase d’expérimentation d’une durée de 4 mois.

Après avoir téléchargé l’application dédiée, les usagers définissent à l’avance leur point de départ et d’arrivée, avant même de monter dans la navette. À terme, la navette sera capable de changer son itinéraire afin de l’optimiser en tenant compte des nouvelles demandes des voyageurs.

RATP Dev a su mobiliser et combiner les compétences de différents acteurs pour concevoir un projet dont le fonctionnement conjugue mobilité autonome et approche inspirée du transport à la demande. Pour accompagner le projet, des chauffeurs de la société Alpbus, filiale de RATP Dev, ont été formés à devenir opérateurs de navette autonome et assurent, depuis la navette, la sécurité des usagers et des riverains lors de la circulation de la navette. Les protocoles sanitaires liés à la Covid ont ainsi pu être anticipés et permettront aux usagers de circuler en toute sécurité.

Le projet echosmile a pour objectif de comprendre comment le potentiel technologique des véhicules autonomes peut être utilisé pour répondre à un besoin de mobilité à la demande et étudie le cahier des charges d’un service de mobilité collectif et durable au service des usagers. Des expérimentations auront ainsi lieu principalement à ArchParc, et sur la zone d’activités miroir en Suisse, la ZIPLO.

Notre approche de l’innovation est à la fois ambitieuse et très pragmatique. Il s’agit d’offrir de nouveaux services aux villes et à leurs habitants pour accompagner les mutations de la mobilité et de relever les défis du changement climatique. Ce site pilote est très important car il va nous permettre de construire avec tous les acteurs une nouvelle expérience client qui donne confiance et rende attractif ces nouveaux servicePatrick VautierDirecteur Marketing et Innovation de RATP Dev

En raison de son implication active dans la mobilité à l’échelle transfrontalière et sa position stratégique, ArchParc (170 entreprises, 1 600 salariés, 15 000 visiteurs actuellement, 60 000 véhicules jour de travailleurs frontaliers, 50 000 véhicules jour à l’échangeur autoroutier d’ArchParc) réaffirme son ambition de devenir la plateforme de services du territoire en déployant de nouvelles offres pour les acteurs économiques du Grand Genève dont l’innovation et l’entrepreneuriat, la formation et l’évènementiel et la mobilité durable.

Continue Reading
Advertisement

Les + lus