fbpx
Connect with us

Actualité

Les restrictions pour voyager à l’étranger

Vous voyagez au sein de l’espace européen

Les frontières au sein de l’espace Schengen sont ouvertes aux citoyens européens depuis le 15 juin 2020

Conformément aux recommandations de la Commission européenne, la France a levé le 15 juin 2020 l’ensemble des restrictions de circulation à ses frontières intérieures européennes. Depuis le 15 juin 2020, les personnes en provenance des pays de l’espace européen (États membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) peuvent donc entrer sur le territoire français sans restriction.
Les personnes en provenance de l’espace européen sont par ailleurs dispensées de quatorzaine à leur arrivée en France, sauf cas particulier mentionné ci-après.

Par réciprocité, des restrictions pourraient toutefois s’appliquer. Certains pays de l’espace européen peuvent ne pas avoir suivi la recommandation de la Commission européenne d’ouvrir leurs frontières intérieures européennes dès le 15 juin. Des précisions sur la réglementation en vigueur peuvent être trouvées dans les conseils aux voyageurs de chaque pays.

Vous devez impérativement revenir au sein de l’Espace Schengen :

L’ensemble des citoyens non-européens ne peuvent plus rentrer dans l’Espace Schengen, hormis :
• Les ressortissants du Royaume-Uni, de l’Islande, de la Norvège, de la Suisse, du Liechtenstein, de Monaco, du Vatican, de Saint-Marin, et d’Andorre.
• Les étrangers munis d’un titre de séjour français ou munis d’un titre de séjour européen regagnant leur domicile.
• Les personnes chargées du transport de marchandises.
• Les professionnels de santé mobilisés pour la lutte contre le Covid-19.

Cela ne concerne pas les passagers en correspondance à Paris-Charles de Gaulle.

Les autres catégories de personnes feront l’objet d’un refus d’entrée sur la base de l’article 6§1 et 14 du Code Frontières Schengen.

Vous voyagez à l’international de/vers la France

La France réévalue constamment la situation sanitaire de chacun des pays dans le monde et a établi une liste différenciée de pays pour lesquels les conditions d’entrée sur le territoire français sont spécifiques, compte tenu de l’état de circulation du Covid-19.

La France a établi une liste de pays / destinations où la circulation du virus demeure circonscrite, à savoir :

• L’Espace européen (États membres de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni*, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse)

• et l’un des pays suivants : Australie, Canada, Corée du sud, Géorgie, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Thaïlande, Tunisie, Uruguay (liste réactualisée tous les 15 jours)

Les passagers en provenance de ces pays ne font plus l’objet de restrictions de voyage et peuvent entrer librement sur le territoire français selon les règles habituelles.

  • Le Royaume Uni a décidé d’imposer une quarantaine de 14 jours pour tous les passagers venant de France à compter du Samedi 15 août. De façon réciproque, les passagers en provenance du Royaume Uni seront invités à observer une quarantaine de 14 jours en arrivant en France.

La France a établi une liste de pays où le virus circule très fortement et dont il ne sera plus possible de venir sans la preuve d’un Test PCR négatif :

Réalisé 72h avant le départ : Emirats Arabes Unis, Etats-Unis*, Bahreïn, Panama.

Les voyageurs âgés de plus de 11 ans en provenance de ces pays devront montrer un test négatif avant d’embarquer pour la France (même en correspondance) sous peine de se voir refuser l’embarquement. Il ne sera donc plus possible de partir pour la France si vous ne pouvez pas prouver que vous n’êtes pas porteur du virus.

• Réalisé 72h avant le départ ou à l’arrivée à l’aéroport : Afrique du Sud, Algérie, Argentine, Arménie, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Chili, Colombie, Costa-Rica, Guinée équatoriale, Inde, Israël, Kirghizstan, Kosovo, Koweït, Liban, Madagascar, Maldives, Mexique, Moldavie, Monténégro, Oman, Pérou, Qatar, République Dominicaine, Serbie, Territoires palestiniens, Turquie.

Un test PCR est obligatoire à l’arrivée de ces pays où le virus circule fortement mais où il est difficile ou impossible de se faire tester pour voyager. Vous devrez alors vous faire tester au moment de passer la frontière. Les résultats du test sont envoyés par le laboratoire d’analyse par e-mail. Dans l’attente du résultat, le passager doit s’isoler pour se protéger et protéger les autres.

L’entrée sur le territoire français depuis ces pays n’est autorisée que dans les situations dérogatoires spécifiques citées ci-dessus, notamment pour les ressortissants français, et les personnes qui habitent en France.

Il n’est pas possible de venir en France pour les autres personnes en dehors de ces situations.

Chaque personne souhaitant se déplacer à l’étranger devra détenir un document attestant sur l’honneur le motif de son déplacement. Cette attestation est téléchargeable sur le site internet du Ministère de l’Intérieur ou peut être rédigée sur papier libre et doit être accompagné des pièces justificatives. La violation des interdictions de se déplacer est punie d’une amende de 135 euros. Plus d’informations en cliquant ici.

Des restrictions plus élevées pour voyager vers les autres pays

L’entrée sur le territoire français depuis ces pays n’est autorisée que dans des situations dérogatoires spécifiques, notamment pour les ressortissants français, et les personnes qui habitent en France.

Il n’est pas possible de venir en France pour les autres personnes (en dehors de ces dérogations).

Chaque personne souhaitant se déplacer à l’étranger devra détenir un document attestant sur l’honneur le motif de son déplacement. Cette attestation est téléchargeable sur le site internet du Ministère de l’Intérieur ou peut être rédigée sur papier libre et doit être accompagné des pièces justificatives. La violation des interdictions de se déplacer est punie d’une amende de 135 euros. Plus d’informations en cliquant ici.

Les passagers âgés de plus de 11 ans en provenance de ces pays sont invités à réaliser un test PCR avant le départ, moins de 72h avant leur vol pour passer la frontière plus rapidement. Pour les passagers qui n’auraient pu réaliser ce test avant leur départ, l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France a mis en place avec l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris un centre de dépistage rapide, gratuit, à l’arrivée à Paris-Charles de Gaulle (Terminal 2E et Terminal 2AC). Le résultat d’analyse est envoyé au passager par e-mail sous 36 heures.

En outre, tous les passagers en provenance de ces pays sont invités à se soumettre à une quatorzaine volontaire pour se protéger et protéger les autres.

IMPORTANT !

Vous deviez initialement vous rendre à l’étranger :

Jusqu’à nouvel ordre, l’Etat français déconseille à ses ressortissants de se rendre à l’étranger (hors Union européenne) compte tenu des restrictions de déplacement indiquées ci-dessus et des mesures prises par certains pays avec un préavis souvent très court (interruption des liaisons aériennes, interdiction d’entrée sur le territoire, isolement obligatoire, etc.)

Les compagnies aériennes informent leurs passagers des restrictions mises en place à leur égard dans le pays d’arrivée. L’embarquement sera refusé aux passagers pour lesquels des interdictions d’accès ont été mises en place dans le pays d’arrivée.

Vous voyagez entre l’Hexagone et les Outre-Mer :

La situation sanitaire des départements et collectivités d’Outre-Mer a conduit le gouvernement à imposer des mesures de quarantaine strictes à l’entrée des territoires afin de protéger les populations locales. Au vu de l’évolution favorable de l’épidémie de Covid-19 en Outre-Mer, de nouvelles dispositions adaptées à la situation sanitaire ont été décidées.

Pour accéder en Guyane, Mayotte, Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna:

Des restrictions de voyage s’appliquent à destination de la Guyane, Mayotte, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie ou Wallis et Futuna, à l’exception des voyageurs présentant un motif impérieux :
• d’ordre personnel ou familial ;
• de santé relevant de l’urgence ;
• professionnel ne pouvant être différé.

Afin de voyager vers ces destinations, le passager âgé de plus de 11 ans devra présenter à la compagnie aérienne, au moment de l’embarquement :
• un test PCR négatif réalisé moins de 72h avant le vol,
• les documents justifiant du motif ainsi qu’une déclaration sur l’honneur.

Consultez la liste des documents à fournir pour se rendre dans les Outre-Mer.
Téléchargez l’attestation dérogatoire obligatoire pour tout déplacement de la France métropolitaine vers les Outre-Mer.

Protocole sanitaire pour accéder aux autres territoires ultramarins : Guadeloupe, Martinique, La Réunion, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon.

Tous les passagers âgés de plus de 11 ans sont invités à réaliser dans les 72 heures précédant le vol un test RT-PCR, de détection du Covid-19. Ce test peut se faire sans prescription médicale. Il sera exigé à l’enregistrement par la compagnie aérienne.

Aucun passager avec un résultat positif au test RT-PCR ne pourra embarquer.

Actualité

Trainline : leur nouvelle appli vous avertit lorsque vous avez droit à une compensation

Le service dans l’appli TrainLine « Récup’ Retard » vous prévient lorsque vous avez droit à une compensation et estime son montant.

Le temps, c’est parfois de l’argent

D’après Trainline, 69 % des clients éligibles à une compensation ne la demandent pas systématiquement, soit parce qu’ils ne savent pas comment faire ou tout simplement, parce qu’ils ne sont pas au courant qu’ils y ont droit. Avec Récup’ Retard, ils ne pourront plus passer à côté d’un dédommagement.

  1. Vous recevez une notification : si votre train est arrivé à la gare avec plus de 30 minutes de retard et que vous êtes éligible à une compensation, nous vous le faisons savoir via une notification ou par e-mail.
  2. Trainline estime le montant pour vous : en fonction de ce que SNCF propose avec la « G30 » (Garantie 30 Minutes), ils calculent le montant de votre remboursement.
  3. Remplissez le formulaire SNCF : ils vous aiguillent ensuite pour faire la demande auprès de SNCF, et recevoir votre code de réduction.
  4. Utilisez vos codes de réduction : vous avez plusieurs codes de réduction ? Enregistrez-les dans l’app pour les avoir sous la main lors de vos prochaines réservations.

La France est le premier marché où ce service est proposé. Les codes de réduction sont stockables dans l’application mobile pour que les voyageurs les aient sous la main lors de leur prochaine réservation.

La plateforme en ligne précise toutefois que recevoir une notification ne garantit pas que la demande sera approuvée ou que le client recevra effectivement une compensation. Il s’agit seulement d’une estimation de la part de Trainline et il est possible que le trajet ne réponde pas aux critères fixés par le transporteur.

Continue Reading

Actualité

La RATP expérimente une navette autonome collective

RATP Dev et ArchParc, parc d’activités d’intérêt régional situé au cœur de la Haute-Savoie dans le « genevois français », a inauguré vendredi 18 septembre un service de navette autonome à la demande. Cette expérimentation, prévue jusqu’en décembre 2021, est opérée par Alpbus, filiale de RATP Dev, en partenariat avec la société suisse Bestmile, dans le cadre du projet echosmile, financé par l’Union européenne et piloté par ArchParc.

ArchParc, RATP Dev via sa filiale Alpbus et leur partenaire Bestmile se sont associés pour mettre en œuvre la première expérimentation du service à la demande pour se déplacer sur le parc d’Archamps en navette autonome.

Desservant 7 arrêts dans l’enceinte du technopôle, ce projet de pointe en matière de mobilité autonome met en œuvre la dernière génération de navette de la société toulousaine Easymile. L Le déploiement de cette expérimentation a débuté dès le début de septembre et connaîtra une première phase d’expérimentation d’une durée de 4 mois.

Après avoir téléchargé l’application dédiée, les usagers définissent à l’avance leur point de départ et d’arrivée, avant même de monter dans la navette. À terme, la navette sera capable de changer son itinéraire afin de l’optimiser en tenant compte des nouvelles demandes des voyageurs.

RATP Dev a su mobiliser et combiner les compétences de différents acteurs pour concevoir un projet dont le fonctionnement conjugue mobilité autonome et approche inspirée du transport à la demande. Pour accompagner le projet, des chauffeurs de la société Alpbus, filiale de RATP Dev, ont été formés à devenir opérateurs de navette autonome et assurent, depuis la navette, la sécurité des usagers et des riverains lors de la circulation de la navette. Les protocoles sanitaires liés à la Covid ont ainsi pu être anticipés et permettront aux usagers de circuler en toute sécurité.

Le projet echosmile a pour objectif de comprendre comment le potentiel technologique des véhicules autonomes peut être utilisé pour répondre à un besoin de mobilité à la demande et étudie le cahier des charges d’un service de mobilité collectif et durable au service des usagers. Des expérimentations auront ainsi lieu principalement à ArchParc, et sur la zone d’activités miroir en Suisse, la ZIPLO.

Notre approche de l’innovation est à la fois ambitieuse et très pragmatique. Il s’agit d’offrir de nouveaux services aux villes et à leurs habitants pour accompagner les mutations de la mobilité et de relever les défis du changement climatique. Ce site pilote est très important car il va nous permettre de construire avec tous les acteurs une nouvelle expérience client qui donne confiance et rende attractif ces nouveaux servicePatrick VautierDirecteur Marketing et Innovation de RATP Dev

En raison de son implication active dans la mobilité à l’échelle transfrontalière et sa position stratégique, ArchParc (170 entreprises, 1 600 salariés, 15 000 visiteurs actuellement, 60 000 véhicules jour de travailleurs frontaliers, 50 000 véhicules jour à l’échangeur autoroutier d’ArchParc) réaffirme son ambition de devenir la plateforme de services du territoire en déployant de nouvelles offres pour les acteurs économiques du Grand Genève dont l’innovation et l’entrepreneuriat, la formation et l’évènementiel et la mobilité durable.

Continue Reading

Actualité

Le Groupe Accor sort du Cac40

Le phénomène est plutôt rare car il n’y a pas « d’effet de surprise » : la sortie du Groupe Accor du CAC40, programmée depuis 15 jours est devenue la triste réalité ce jour.

Les conséquences sont immédiates à la bourse : le titre ce lundi 21 septembre plonge de -7% vers 22,2 euros pour sa sortie du CAC, ouvrant un ‘gap’ sous 23,74 euros, ce qui ouvre le chemin d’un retracement de la zone de plancher historique des 20,7/21,2 euros du 14 mai ou 31 juillet (en intraday).

Le groupe ferroviaire Alstom remplace désormais Accor dans le Cac40. La capitalisation d’Accor a fondu de 37% depuis le début de l’année à 6,8 milliards d’euros.

Continue Reading
Advertisement

Les + lus