fbpx
Connect with us

Actualité

Covid-19 : qu’en est-il de la climatisation dans les trains ?

Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, qu’en est-il de la climatisation ? Quelques cas de transmission suspectés ont fait naître le doute. Est-elle un facteur de propagation du virus ? Non, répond Cyril Verdun, pilote des experts climatisation à l’ingénierie SNCF.

Quelles sont les recommandations actuelles en termes de santé ?

Le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 a fait deux recommandations sur la climatisation : renouveler l’air intérieur au maximum par un apport d’air extérieur, et favoriser les systèmes de ventilation indirects.

Comment la SNCF répond à ces préconisations ?

Pour la première recommandation, les systèmes de ventilation dans les trains sont très performants puisqu’ils prélèvent systématiquement de l’air à l’extérieur. La climatisation fonctionne de la manière suivante : de l’air est aspiré à l’intérieur, filtré, mélangé à de l’air flitré provenant de l’extérieur, puis ce mélange est réchauffé ou refroidi selon la saison, puis diffusé à l’intérieur du train. En termes de proportion d’air extérieur, cela change selon les matériels. Pour les TGV Inoui et Ouigo, c’est environ un tiers d’air extérieur et deux tiers d’air intérieur qui est refiltré toutes les 3 minutes. Ce qui donne un air renouvelé entièrement toutes les 9 minutes.

Dans les matériels TER, la proportion d’air extérieur est de 40% en moyenne pour 60% d’air intérieur. L’air est donc entièrement renouvelé toutes les 5 à 8 minutes selon les modèles de rame.

La deuxième recommandation est d’éviter la ventilation trop directe. En effet, deux cas de contagion ont mis en question la ventilation directe (sans preuve certaine jusqu’à présent)*. Les gouttelettes provenant d’une personne infectée pourraient être propulsées par la ventilation en direction de quelqu’un d’autre et lui transmettre ainsi le virus (si ce dernier ne porte pas de masque). Mais c’est un cas de figure exclu dans les trains, où il n’y a pas de ventilation directe. Pour le confort des voyageurs, la ventilation indirecte et la diffusion légère sont systématiquement préférées. L’air est diffusé du bas vers le haut, limitant encore les risques.

Y a-t-il des mesures sanitaires spéciales qui ont été prises ?

Les mesures de nettoyage et de maintenance (dont le renouvellement des filtres) en vigueur actuellement sont largement suffisantes pour assurer une qualité d’air optimale dans nos trains. Le pas de maintenance de changement des filtres est en moyenne effectué tous les 90 jours. Une nouveauté cependant : au moment du changement de filtre, la bouche et le circuit d’aération sont désinfectés entièrement.

Plus d’infos sur www.sncf.com

Actualité

AquaSplash Antibes ouvre ses portes ce 15 juin

Ce 15 juin 2024, le parc aquatique AquaSplash d’Antibes accueille les premiers visiteurs de la saison estivale. Niché sur la Côte d’Azur, ce parc promet des moments de joie et d’amusement pour petits et grands.

Des attractions pour tous les goûts

Avec 2 000 mètres de glissades sécurisées, AquaSplash propose une variété d’attractions pour toute la famille. Les amateurs de sensations fortes seront comblés avec 24 toboggans spectaculaires, dont le fameux Sidewinder et le Turbolance. La piscine à vagues, avec son ambiance musicale entraînante, garantit des moments de plaisir et de détente. Les plus jeunes ne sont pas oubliés avec l’Île aux Pirates, un espace coloré et sécurisé conçu pour eux.

Un espace VIP pour un confort absolu

Envie de vous détendre entre deux baignades ? L’espace VIP d’AquaSplash vous attend avec ses barnums et ses lits balinais, parfaits pour un moment de repos bien mérité.

Des services pour une journée réussie

AquaSplash met tout en œuvre pour assurer une journée agréable à ses visiteurs :

  • Restauration : Plusieurs points de vente offrent des repas rapides, des snacks, et des boissons rafraîchissantes. Vous pourrez déguster burgers, hot-dogs, salades, glaces et granitas.
  • Boutique de souvenirs : Trouvez tout ce dont vous avez besoin pour une journée au parc, des maillots de bain aux lunettes de soleil en passant par les chapeaux et la crème solaire.
  • Sécurité : Des maîtres-nageurs diplômés surveillent constamment les baignades pour garantir la sécurité de tous.

Offre spéciale d’ouverture

Pour fêter son ouverture, AquaSplash propose une offre exceptionnelle : du 15 juin au 7 juillet 2024, le billet adulte est au prix du billet enfant, soit 27,90 € au lieu de 32,90 €.

Une extension prévue pour 2025

Et ce n’est pas tout ! AquaSplash prépare déjà une extension spectaculaire pour 2025 avec de nouvelles attractions :

  • Tour Multi-toboggans : Découvrez trois nouvelles attractions à sensations depuis une tour centrale.
  • Le Crotale : Une descente en bouée de 175 mètres pour 2 ou 3 personnes.
  • Le Racer : Un double toboggan pour des courses palpitantes.
  • Flat-line loop : Pour les plus téméraires, un toboggan avec un départ vertical.
  • Piscine à vagues géante : Une surface de 1500 m² pour encore plus de fun.
  • Zone VIP+ : Un espace exclusif avec des barnums et transats pour un confort optimal.
  • Nouveau espace de restauration : Repensé pour mieux servir les visiteurs.

AQUASPLASH… infos pratiques

Adresse
306 avenue Mozart, 06600 Antibes
Téléphone : +33 4 93 33 49 49 (gratuit) 

Horaires et tarifs Horaires d’Ouverture : Du 15 juin au 1er septembre 2024.

Tarifs :
Billet Simple : 32,90 € pour les adultes, 27,90 € pour les enfants.

Barnum : 74,90 € (1 tente VIP, 4 transats, 4 boissons).

Lits Balinais : 49,90 € (1 lit balinais VIP, 2 matelas, 2 boissons).
Comment venir ?
En Voiture : Autoroute A8, sortie Antibes (n°44), suivre « Marineland ». À seulement 1h30 de Toulon et à moins de 2h de Marseille. Parking payant

En Train : La gare de Biot est à seulement 300 m d’Aquasplash. Offre partenaire à découvrir sur www.ter-sncf.com.

En Vélo : Rejoignez-nous via la Véloroute du bord de mer ou les pistes cyclables de la RN7. 

Continue Reading

Actualité

Les vols low cost dans le viseur de l’UE : et les jets privés ?

L’UE pourrait mettre fin aux vols low cost, impactant les personnes à revenu faible à moyen qui voyagent fréquemment. En revanche, les jets privés, plus polluants, ne sont pas concernés, ce qui pose un problème d’équité.

Hausse des prix des billets d’avion

Les prix des vols intra-UE ont augmenté de 20 à 30 % depuis la pandémie, à cause de la forte demande, de l’augmentation des coûts du carburant et des perturbations des chaînes d’approvisionnement. Les tarifs devraient continuer de grimper en raison de la réforme du système d’échange de quotas d’émission de l’UE, supprimant les quotas gratuits pour les compagnies aériennes entre 2024 et 2026.

L’UE envisage aussi de réformer la directive sur la taxation de l’énergie, qui supprimerait les exemptions de taxes sur le kérosène, entraînant encore une hausse des prix des billets. Certains pays comme la France soutiennent un prix minimum pour les vols intra-UE.

Baisse de la demande

Se conformer aux nouvelles normes coûterait aux compagnies aériennes européennes 13 à 14 fois plus qu’en 2019, selon Airlines for Europe. Si ces coûts sont répercutés sur les consommateurs, la demande de vols pourrait baisser de plus de 8 % d’ici 2030.

Bien que cela réduise les émissions de CO2, cela restreindrait les voyages pour les personnes à faible revenu, limitant leurs opportunités de déplacement et d’échanges culturels.

Une transition injuste

Les riches continueront de voyager en jets privés, émettant beaucoup plus de CO2 par passager qu’un vol régulier. L’UE devrait également réguler ces vols pour une transition climatique équitable. Une récente étude de Greenpeace montre une augmentation des vols privés en Europe, souvent pour des trajets courts pouvant être faits en train.

Initiatives nationales

Certains pays comme la France et les Pays-Bas poussent pour des régulations sur les jets privés. La France envisage une interdiction ou une super-taxe sur ces vols, et l’aéroport d’Amsterdam pourrait restreindre l’accès aux jets privés. Une action européenne coordonnée serait nécessaire pour une réglementation efficace.

D’après un article de « The Conversation« 

Continue Reading

Actualité

Le « Toutourisme » : un phénomène de niche ou vraie tendance ?

Voyager avec son animal de compagnie peut souvent être un véritable casse-tête. Pour simplifier les séjours des propriétaires et de leurs animaux, un label touristique a vu le jour, offrant un panel de lieux référencés et partenaires.

Avec dix-huit millions de propriétaires de chiens en France, sans même compter les propriétaires de chats, il est impensable d’ignorer cette clientèle avide de découvrir nos côtes et nos campagnes verdoyantes.

En 2007, l’office de tourisme de Troyes a eu l’idée de créer le label « Toutourisme ». Depuis, ce concept s’est largement diffusé à travers le pays, avec 46 offices de tourisme partenaires, dont celui de Fréjus dans le Var, une commune qui entretient une longue histoire d’amour avec les animaux.

De la protection des tortues marines à la création d’une chatterie en 2022, Fréjus organise également une grande journée de solidarité pour la cause animale ce samedi, de midi à 18h sur la base nature.

Notation de une à trois pattes

Le principe du Toutourisme? Il consiste principalement à renseigner les maîtres sur les bonnes adresses – magasins, hôtels, campings – et sites où ils peuvent se promener sans encombre. Il fournit aussi une liste de vétérinaires, pensions, associations, et autres partenaires.

« Vraiment toutes les régions s’y mettent. Ce n’est pas seulement de “l’acceptation”, mais un réel accueil personnalisé! », observe une porte-parole de Toutourisme.

L’office de tourisme du Pays de Fayence, avec ses neuf villages perchés, a également adopté ce label sans réserve. La Région Sud promeut aussi son propre label « Ville amie des animaux ».

En 2023, dix-sept communes ont été distinguées par ce label. Récemment, dix-neuf autres communes ont été affiliées, graduées d’un label allant de une à trois pattes selon leur prise en compte des animaux dans l’espace public et leur engagement en faveur des propriétaires.

Depuis avril, les villes de Menton et Toulon ont obtenu la note maximale de « trois pattes », tandis que Grimaud, Le Lavandou, Six-Fours-les-Plages, Valbonne, et Le Cannet ont reçu « deux pattes ».

Moins d’abandons

Le Var est l’une des destinations les plus prisées par cette clientèle, mais certains assurent que le département préféré des chiens est le Calvados. Pourquoi? Mystère. Ce qui est certain, c’est que cette démarche va bien au-delà de la simple bienveillance puisqu’elle participe aussi à la lutte contre les abandons d’animaux. Cette initiative bénéficie du soutien de Brigitte Bardot et de sa fondation, une caution précieuse pour ce projet novateur.

Continue Reading
Advertisement

Les + lus