fbpx
Connect with us

Actualité

Les 14 choses à voir à Phuket

La plus grande et la plus touristique des îles de Thaïlande, Pukhet, est l’une des destinations tropicales les plus prisées au monde, grâce à ses plages et à ses paysages époustouflants, comme la baie de Phang Nga. Un lieu d’une beauté irréelle : pour ceux qui visitent la Thaïlande, il est difficile de manquer un tour entre les îles et les formations calcaires de la baie, aux formes et couleurs incroyables. Le vert de l’eau, l’enchevêtrement de la jungle sauvage, les temples colorés. Aussi connue comme la « perle des îles Andaman », Phuket est également célèbre pour ses luxueuses stations balnéaires. L’île est entourée d’oasis couvertes de sable blanc, bordées de palmiers et de forêts de mangroves : parmi les plages de Thaïlande, celles de Phuket méritent une mention spéciale non seulement pour le paysage, mais aussi pour les délicatesses servies par les restaurants de poissons et – surtout dans le cas de Patong Beach – pour la vie nocturne animée.

Voici un résumé des meilleures choses à voir à Phuket :

Wat Chalong

S’il y a un endroit qui respire le mysticisme, à Phuket, c’est bien Wat Chalong, un complexe de temples également connu sous le nom de Wat Chaithararam. C’est l’un des sites les plus vénérés de Thaïlande et il se trouve à quelques kilomètres seulement du Grand Bouddha : cette immense statue blanche, haute de 45 mètres, domine les collines et la partie sud de l’île avec sa masse imposante. Le Wat Chalong est entouré de jardins bien entretenus et contient une relique du Bouddha : le fragment d’os se trouve dans la partie la plus élevée du sanctuaire, à laquelle on accède strictement pieds nus. À l’intérieur des temples, vous pouvez également admirer des peintures et des statues dorées, représentant le Bouddha et les moines. Dans l’air résonne le bruit de petites explosions : c’est un rite qui exprime la gratitude des fidèles pour les prières exaucées

Phuket FantaSea

Situé près de Kamala Beach, Phuket FantaSea est un parc à thème sans fin qui rend hommage à la richesse de la culture thaïlandaise. Les traditions anciennes coexistent avec les effets spéciaux : le spectacle fascine les visiteurs depuis des années avec un décor somptueux digne de Las Vegas. Avant de profiter du spectacle – dont les protagonistes sont, en plus des danseurs, une douzaine de grands éléphants – vous pouvez vous détendre dans les boutiques, les jeux et les divertissements de toutes sortes. Le restaurant est impressionnant : c’est un immense temple doré de quelques milliers de places. Le spectacle FantaSea de Phuket évoque la mythologie thaïlandaise : l’attention se porte sur les couleurs vives, les costumes élaborés et les évolutions des acrobates.

Cap Promthep

Où regarder le coucher de soleil à Phuket ? La réponse est presque évidente : au cap Promthep, à l’extrémité sud de l’île. D’ici, la vue sur la mer est infinie, et très spectaculaire lorsque le soleil disparaît à l’horizon. Il n’est pas étonnant qu’à cette heure de la journée, le Cap Promthep soit toujours très fréquenté : les touristes, armés d’appareils photo, affluent régulièrement à Phuket en bus pour profiter de la vue. Vous pouvez aussi vous aventurer le long de la côte, en faisant attention à l’endroit où vous mettez les pieds. Les bars et restaurants ne manquent pas au point de vue pour admirer le coucher du soleil.

Phuket Thai Village

L’endroit idéal pour une immersion totale dans la culture thaïlandaise ? C’est le Phuket Thai Village, où vous pouvez goûter à toutes les nuances de la tradition : de la nourriture aux arts martiaux, de l’artisanat local aux danses typiques. Le spectacle a lieu deux fois par jour et divertit les invités avec des spectacles de boxe thaïlandaise, des combats d’épée et des danses en costume traditionnel. Le menu du restaurant est bien sûr axé sur la cuisine thaïlandaise, mais il y a aussi une sélection de spécialités chinoises. Le village thaïlandais de Phuket accueille également des expositions d’artisanat et un jardin où l’on peut admirer de belles orchidées exotiques.

Baie de Phang Nga

La province de Phang Nga, au nord de Phuket, abrite plusieurs parcs nationaux, dont le parc de Phang-nga et l’archipel des Similan. Il contient une collection infinie d’îles, de grottes et d’animaux sauvages, ainsi que des temples, des sites archéologiques et d’autres merveilles. Cependant, la mer est la principale attraction pour les touristes : la baie de Phang Nga abrite certains des plus beaux sites de plongée de Thaïlande et une centaine de petites îles. C’est, de loin, l’un des plus précieux trésors naturalistes de l’Asie du Sud-Est. Ses affleurements calcaires prennent des formes variées : largement inexplorés, ils ressemblent à des montagnes verticales englouties par la jungle verte et l’eau émeraude. L’une des plus emblématiques est celle que l’on appelle « l’île de James Bond » : en l’admirant depuis le canoë, on a spontanément les yeux plissés : le doute est qu’il s’agit d’un mirage. La baie de Phang Nga est l’un des plus beaux endroits de la planète.

Phuket Sunshine Village

Le plus beau marché de Noël de Thaïlande ? C’est celui organisé par Phuket Sunshine Village, un village d’enfants qui accueille une centaine d’orphelins et d’enfants sans défense. En plus du traditionnel marché de Noël, la fondation organise également une fête pour le réveillon du jour de l’an – ainsi qu’une célébration dédiée à l’anniversaire de l’ouverture du village pour financer ses projets.

Musée Thai Hua

L’une des étapes culturellesles plus classiques de Phuket est le musée Thai Hua : passer une heure à l’intérieur est une excellente façon de préparer votre visite de la ville de Phuket et de vous immerger dans l’histoire locale. La collection retrace les événements de la grande immigration chinoise. Le développement économique de l’île est dû – outre le commerce du caoutchouc – à l’industrie minière et à l’extraction de l’étang, activités qui attirent une grande quantité de main-d’œuvre à Phuket. Le musée Thai Hua offre un aperçu intéressant des traditions et coutumes de la communauté chinoise, en consacrant un espace aux événements les plus importants de Phuket, comme le célèbre festival végétarien. Cette fête, d’origine chinoise, comprend un riche calendrier de cérémonies qui se déroulent à l’intérieur des sanctuaires et dans les rues, avec des processions rituelles rythmées par le son des tambours et des feux d’artifice.

Jui Tui Shrine

L’un des lieux de référence du Festival végétarien de Phuket est le temple chinois Jui Tui Shrine, situé près du plus grand marché de fruits et légumes de la ville. Le temple a été déplacé ici après avoir été détruit par un incendie et est maintenant l’un des plus visités de la ville de Phuket. A l’intérieur, il abrite trois autels différents, caractérisés par une très riche décoration et une authentique forêt de statues dédiées aux divinités chinoises et taoïstes. En entrant dans le complexe, vous tomberez sur un grand bâtiment rouge, enfermé entre des colonnes recouvertes de dragons dorés : là aussi, des éclats de pétards rituels résonnent.

Wat Pra Thong

Situé dans le district de Thalang, le temple Wat Phra Thong est l’un des plus légendaires de Phuket. Sa renommée est due à la statue du Bouddha à moitié enterré qui, selon le mythe, a été trouvée ici. L’histoire commence ainsi : dans un temps lointain, un garçon a attaché son buffle à un morceau de bois dépassant du sol. Après qu’ils soient tous deux tombés malades, le père du jeune homme, guidé par un rêve, a découvert que la protubérance était en fait la partie supérieure de la tête du Bouddha. Plusieurs tentatives de libération de la statue ont suivi, qui ont toutes échoué en raison de l’intervention d’essaims de bourdons, de fourmis et d’autres calamités. Depuis lors, la légende veut que la statue soit intouchable. À vrai dire, l’or que l’on admire aujourd’hui dans le temple n’est pas l’original, mais la suggestion reste intacte.

Village de Koh Panyee

Également connu sous le nom de « village des gitans de la mer », Koh Panyee est l’un des paysages les plus caractéristiques de la baie de Phang Nga. La colonie est construite sur un ensemble de pieux, construits à l’origine par des pêcheurs malaisiens et reliés par des passerelles qui forment un labyrinthe de rues étroites. C’est un lieu intemporel : Koh Panyee se trouve au pied d’une haute falaise rocheuse et a conservé son aspect original presque intact. Construite seulement en petites parties sur le continent – où se trouve la mosquée – elle abrite également une école, de petites boutiques de souvenirs et de nombreux faucons dressés. Les occasions ne manquent pas de passer la nuit dans le village et d’y admirer le coucher de soleil : le spectacle des îles environnantes et le clapotis de l’eau autour des bateaux créent un effet hypnotique difficile à oublier. Pour savourer la magie, il suffit d’une pause déjeuner au restaurant flottant de Koh Panyee, avant de reprendre la navigation dans la baie de Phang Nga : l’île de James Bond est à quelques kilomètres.

Parc national de Khao Phra Thaeo

Vous rêvez d’un trekking aventureux dans la jungle vierge ? Le bon endroit est le parc national de Khao Phra Thaeo, situé au nord de Phuket et plus précisément dans la province de Thalang. Ce grand parc couvre une superficie d’environ 22 kilomètres carrés, peuplé d’une riche variété de singes et de mammifères et d’une centaine d’espèces d’oiseaux, sans parler, bien sûr, des présences moins amicales, comme les serpents, les araignées et autres habitants sauvages de la jungle. Il est conseillé de faire appel à un guide : dans tous les cas, ceux qui le souhaitent peuvent explorer le parc par eux-mêmes, en suivant les panneaux qui indiquent le parcours entre les cascades.

Ville de Phuket

Une promenade dans la ville de Phuket est une sorte de chasse au trésor pleine de surprises. La visite vous fait découvrir l’élégante architecture sino-portugaise dont le musée Thai Hua, les marchés animés et les sanctuaires colorés. Les attractions ne manquent pas pour les gourmets et les amateurs de shopping : en particulier le long de Thalang Road, la rue principale de la vieille ville, où vous pouvez passer la soirée dans un club avec de la musique live. Ne manquez pas le marché de Phuket City sur Ranong Road. Une particularité : le célèbre hôtel du film The Beach n’est pas à Bangkok, mais à Phuket Town.

Parc Sirinat

Situé à quelques kilomètres de l’aéroport de Phuket, le parc national de Sirinat est constitué d’un ensemble de plages magnifiques qui s’étendent sur des kilomètres et des kilomètres. C’est l’un des endroits les plus vierges de l’île : certaines de ses plages sont, sans surprise, des lieux de nidification pour les tortues de mer. Parmi eux se trouve Hat Mai Khao, le plus grand du parc Sirinat. Hat Nai Yang, situé à proximité, est une destination très prisée des plongeurs. En plus de profiter du sable blanc et de la mer cristalline, vous pouvez admirer la forêt côtière, riche en espèces tropicales. Le parc national Sirinat comprend également une petite zone de forêts de mangroves, équipée d’une longue passerelle en bois qui permet de contempler ses habitats. Vous pouvez visiter le parc pendant la journée ou, à défaut, y passer la nuit.

Plages de Phuket

Il est presque impossible de nommer toutes les plages de Phuket : l’île se vante d’une série infinie d’oasis couvertes de sable doux, encadrées de palmiers et de promontoires sauvages. Patong Beach, un long croissant blanc où vous pouvez profiter de toutes sortes de divertissements, du sport à la vie nocturne. Si Patong est la plus populaire, la plus longue plage est celle de Mai Khao, déjà mentionnée, une étendue de sable infinie entourée de pins et. Parmi les plus recherchées, on trouve également la plage de Freedom Beach, un coin de paradis accessible uniquement par bateau. Cela en vaut la peine : le sable est immaculé, l’eau chaude et cristalline et l’atmosphère très détendue.

Actualité

Bilan 2020 : le trafic aérien européen est tombé au niveau de celui de 1995

Après des années de croissance, 2020 est une année de crise pour le secteur du transport aérien. La pandémie de la COVID-19 a fait drastiquement baisser le nombre de passagers aériens. Selon l’Union des Aéroports Français le trafic passagers des aéroports français en 2020 est en diminution de 67.3% par rapport à 2019. Les aéroports en Outre-mer ont mieux résisté à la crise, avec tout de même une diminution de 50.5% de leur trafic, alors que la chute de trafic est de 68.4% pour les aéroports métropolitains. Le trafic des aéroports français est de 70 045 572 passagers commerciaux en 2020, contre plus de 214 millions en 2019.

En début d’année, les chiffres des premiers mois laissaient présager une année de croissance pour le trafic aérien (+3.3% en janvier, +2.8% en février), mais à partir du mois de mars et la mise en place de mesures restrictives (confinement, fermeture des frontières, quarantaine, …), le trafic s’effondre : -96.7% pour le deuxième trimestre, -68.8% au troisième trimestre et -76.8% au quatrième trimestre.

Au niveau européen, le trafic est tombé au niveau de celui de 1995 : seulement 728 millions de passagers dans les aéroports européens en 2020, contre 2.4 milliards en 2019 (-70.4%). Ce sont les aéroports appartenant aux pays de l’Union européenne qui ont subi les plus fortes baisses de trafic (-73.0% et 1.32 milliard de passagers en moins) par rapport aux aéroports européens des pays non membres de l’UE (-61.9% et 400 millions de passagers en moins)

Des disparités entre les aéroports

Les plateformes parisiennes continuent de représenter plus de la moitié du trafic des aéroports métropolitains (51.9% du trafic, contre 53.6% en 2019), même si la chute du trafic a été plus importante pour les aéroports parisiens (-69.4%) que pour les aéroports en région (-67.2%). La somme du trafic de cette année des aéroports de Paris – Charles de Gaulle (22 millions de passagers) et de Paris – Orly (11 millions) est égale au trafic de 2019 de l’aéroport de Paris – Orly seulement (32 millions).

Ce sont les aéroports régionaux qui affichent la plus faible baisse cette année avec 60.3% de passagers en moins. Cela s’explique par le fait que le trafic de ces aéroports en 2019 était à majorité (plus de 55%) à destination de la France et c’est le trafic domestique qui a été le moins impacté par la crise du coronavirus. De plus, on retrouve dans cette catégorie deux aéroports corses (Ajaccio – Napoléon Bonaparte et Bastia – Poretta) qui ont eu des chutes de trafic inférieures à 50% cette année. La Corse est ainsi la région française qui voit son trafic le moins diminuer durant cette année (-43.4%).
Les aéroports de proximité voient leur trafic diminuer de 65.5%, mais il peut exister des grandes disparités entre ces aéroports puisque certains présentent des pertes de trafic de l’ordre de 30% à 40% tandis que d’autres sont autour des -70% voire des -80% de trafic passagers.

Les grands aéroports régionaux qui représentent plus d’un tiers du trafic métropolitain ont vu leur trafic diminuer de 68.8% par rapport à l’année dernière. Ces aéroports qui possédaient en 2019 tous un trafic supérieur à 5 millions de passagers, ont maintenu tous un trafic compris entre 2 millions et 4.5 millions de passagers.

Le low-cost et l’international, deux secteurs mis à mal par la crise

En 2020, le low-cost n’est plus le moteur principal de la croissance française. En effet, le trafic low-cost a diminué de 70.0%, alors que le trafic des compagnies traditionnelles a diminué de 67.5%. Toutefois, le trafic low-cost continue de représenter un tiers du trafic passagers en France métropolitaine, et il continue de représenter près de 50% de trafic pour les grands aéroports régionaux et pour les aéroports régionaux.

Avec la mise en place de mesures limitant les voyages à l’international cette année, c’est donc le trafic à
l’international qui a été le plus touché, -72.5%, contre -56.5% pour le trafic domestique. Le trafic international qui représentait 74% de trafic de la France métropolitaine en 2019, ne représente plus que 64% de ce trafic. Sur les 64 millions de passagers en France métropolitaine, 41 millions étaient à destination ou en provenance de l’international.

La part du trafic domestique est importante pour les aéroports de proximité (64.1%, contre 50.1% en 2019) et pour les aéroports régionaux (68.2%, contre 55.0% en 2019). Le trafic vers et depuis les destinations hors Schengen représente quand même 34.3% du trafic métropolitain total, et il représente encore 48.0% du trafic des plateformes parisiennes.

Les aéroports d’Outre-mer résistent mieux à la crise Avec 6.4 millions de passagers accueillis en 2020, les aéroports d’Outre-mer voient diminuer leur trafic de moitié cette année (-50.5%). C’est mieux que les aéroports métropolitains. Cela peut s’expliquer par l’importance de la continuité territoriale entre métropole et Outre-mer mais également par la nécessité du transport aérien pour accéder à des zones éloignées ou difficile d’accès.

Ce sont les aéroports de Nouvelle-Calédonie qui enregistrent la plus faible perte de passagers (-44.2%), suivis par les aéroports des Antilles (-48.9%) grâce notamment aux résultats de l’aéroport de Guadeloupe – Pôle Caraïbes (-49.0%) qui devient le 10e aéroport français. Le trafic a chuté d’environ 49% en Polynésie française et en Guyane et de 57.9% pour les aéroports de l’Océan Indien.

Merci à l’Union des Aéroports Français pour ce dossier sur les résultats d’activité des aéroports français 2020 (édition mars 2021).

Continue Reading

Actualité

Découvrir Paris en visites virtuelles

Le Louvre, le Sacré-Cœur, la Sainte-Chapelle ou le Grand Palais à portée d’écran ! Les plus beaux sites de Paris se découvrent autrement sur vos écrans d’ordinateur.

Vous ne pouvez pas venir à Paris ? Alors c’est Paris qui vient à vous ! Grâce aux visites virtuelles, la capitale s’explore à distance. De Montmartre au musée du Louvre, en passant par le Grand Palais ou l’opéra Garnier, les plus beaux sites de la ville se dévoilent par le digital. Il serait dommage de se passer de ces trésors !

Depuis son smartphone ou son ordinateur, et mieux encore, depuis son lit ou son canapé, Paris n’a jamais été aussi accessible !

#ExploreParis

Boutique en ligne #ExploreParis

Le Street Art au Marais, les femmes qui ont fait Paris, les passages couverts, les lieux remarquables disparus, la culture noire dans la capitale et bien d’autres visites sont à découvrir de façon virtuelle avec #ExploreParis. Des thèmes originaux, des visites complètes et ludiques à découvrir derrière son ordinateur.

Visites guidées virtuelles avec #ExploreParis

Et pour plus de visites guidées virtuelles, rendez-vous à la fin de cet article.

Le Palais Garnier – Opéra de Paris

Palais Garnier - Grand foyer © Patrick Tourneboeuf

C’est sans doute l’un des plus somptueux édifices de Paris, et il se découvre de façon originale grâce à 4 visites virtuelles de qualité. Parcourant des espaces n’étant pas toujours ouverts au public, le visiteur est amené à explorer la salle de spectacles de l’opéra, sa bibliothèque mais aussi son toit offrant une vue panoramique sur la ville et enfin son mystérieux lac souterrain !

Visites virtuelles du Palais Garnier

La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre

Sacré Coeur vue du Square

Véritable emblème de la Butte Montmartre, la célèbre basilique du Sacré-Coeur reconnaissable à sa blancheur unique dans le paysage parisien, se dévoile à l’occasion de balades virtuelles particulièrement soignées. De l’intérieur à l’extérieur, et même en hauteur, la découverte est complète et accompagnée d’une ambiance sonore et de vidéos. On s’y croirait !

Visite virtuelle de la basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

Le musée du Louvre

Musée du Louvre - vue générale © Studio TTG

Le plus célèbre des musées parisiens se découvre également derrière son écran ! De la collection portant sur l’Egypte Antique à la Galerie d’Appolon, l’incontournable Louvre s’explore à distance à l’occasion de 3 visites virtuelles pédagogiques au sein d’une petite partie de ses trésors.

Visite virtuelle du musée du Louvre

La Monnaie de Paris

Monnaie de Paris - Salon Guillaume Dupré © Monnaie de Paris

La plus ancienne institution de France propose une déambulation en ligne au sein de ses majestueux salons. Une balade qui permet d’admirer les ornements et l’architecture de l’Hôtel de la Monnaie à l’intérieur comme à l’extérieur su site. Magique !

Visite virtuelle de la Monnaie de Paris

Le Grand Palais

Grand Palais verrière intérieur © DR

Il accueille des foires, des expositions, des salons, des événements sportifs et même une patinoire à Noël, le Grand Palais est un incontournable de la vie parisienne ! Couronné d’une gigantesque verrière unique en son genre, il se découvre à l’abri de la foule qui l’anime habituellement grâce à une plongée digitale au cœur de son style Beaux-Arts.

Visite virtuelle du Grand Palais

La tour Eiffel

Le plus célèbre des monuments de Paris se visite virtuellement, à l’abri du vent et du vertige ! Proposant un aperçu de l’ascension de la dame de fer, cette captation fait profiter le « visiteur » d’un des plus jolis points de vue sur la capitale.

Visite virtuelle de la tour Eiffel

Le musée des Arts Décoratifs

Musée des Arts décoratifs, Paris © OTCP - Marc Bertrand

L’intérieur de l’époustouflant musée des Arts Décoratifs se dévoile à distance par l’intermédiaire d’une visite virtuelle complète et bien menée à travers les différents espaces du lieu : style Louis-Philippe, Lanvin, Le Corbusier ou encore créations de joaillerie, la découverte est riche et passionnante. Déployez la barre de recherche sur la droite et laissez-vous porter par la beauté du site.

Visite virtuelle du musée des Arts Décoratifs

Le musée de l’Orangerie

Musée de l'Orangerie - Salle des Nymphéas, Paris © Sophie Boegly

Pièces majeures de l’histoire de l’Art français, les Nymphéas de Claude Monet sont présentés dans deux salles ovales du musée de l’Orangerie dédiées à ces seules œuvres magistrales. La visite virtuelle proposée par le musée permet une véritable plongée au cœur des nuances impressionnistes afin de découvrir les subtilités du travail de l’artiste.

Visite virtuelle des Nymphéas au musée de l’Orangerie

La Sainte-Chapelle

Sainte Chapelle © Fotolia

Véritable joyau situé sur l’île de la Cité, la Sainte-Chapelle marque les esprits par la beauté de ses vitraux. Lumineuse et magistrale, elle se découvre de façon virtuelle pour avoir un aperçu du grandiose du site et de ses 15 extraordinaires verrières.

Visite virtuelle de la Sainte-Chapelle

Musée de la musique – Philharmonie

Musée de la musique, Philharmonie 2, collections, Paris © William Beaucardet

Faites un tour du monde et de l’Histoire sous le prisme de la musique, c’est ce que propose le fameux musée de la musique de Paris ! Avec une impressionnante collection d’instruments (comme cette gigantesque octobasse !), le lieu invite au voyage, même depuis son ordinateur ou son smartphone !

Visite virtuelle du musée de la musique

Le château de Pierrefonds

Château de Pierrefonds, extérieur, Paris © P. Berthé - CMN

En ruine, c’est sous Napoléon III que le château de Pierrefonds est profondément repensé par Eugène Viollet-le-Duc. Il est reconstruit comme un château à l’architecture idéale du Moyen-Âge avec son pont-levis, ses huit tours défensives et son donjon. Un vrai voyage au temps des chevaliers.

Visite virtuelle du château de Pierrefonds

Musée des Arts et Métiers

Musée des Arts et Métiers, Paris © OTCP

Le musée des Arts et Métiers propose, via sa page « Le musée chez vous », de découvrir ses collections permanentes, ses expositions temporaires, ses coulisses tout en restant à la maison. Les scientifiques amateurs peuvent fabriquer une molécule depuis leur cuisine qui leur servira de laboratoire tandis que d’autres tenteront de retrouver l’objet mystère de l’enquête-jeu virtuelle « Voyage d’un monde à l’autre ». Une façon originale de visiter le musée en 360° tout en s’amusant !

Le musée chez vous – Musée des Arts et Métiers

Musée Grévin

Grévin Paris - Marilyn Monroe © Sylvain Cambon

Le musée Grévin et ses vedettes sont accessibles depuis n’importe où grâce à sa visite virtuelle. On passe de salle en salle pour changer d’univers et admirer au plus près les fameuses statues de cires – plus vraies que nature – des plus grandes célébrités artistiques, sportives ou politiques d’hier et d’aujourd’hui : Albert Einstein, Lady Gaga, Barack Obama ou Kylian Mbappé.

La visite virtuelle de Grévin Paris

La Fondation Louis Vuitton

Fondation Louis Vuitton - La nocturne Art Afrique, Paris

La Fondation Louis Vuitton, depuis son internet et sur les réseaux sociaux, invite le public à découvrir – ou redécouvrir – ses riches collections depuis la maison. Au programme : vidéos, visites en live et événements spéciaux. A retrouver grâce au hashtag #FLVCHEZVOUS

Retrouvez toutes les visites virtuelle de la FLV sur le site internet

Visites virtuelles avec un guide-conférencier

En famille ou même entre amis, visitez Paris avec un guide-conférencier sans bouger de chez vous. Découvrez ci-dessous la liste des guides indépendants déclinant des visites guidées virtuelles en visioconférence : l’Opéra Garnier, la Sainte-Chapelle, le Musée d’Orsay, l’histoire afro-américaine et la diaspora africaine, le Paris d’Haussmann et bien d’autres se dévoilent à vous, comme si vous y étiez. L’occasion parfaite pour découvrir les secrets des musées et monuments parisiens depuis votre canapé.

Continue Reading

Actualité

Air France-KLM se dit mieux positionné que ses concurrents en sortie de crise

Air France-KLM est le groupe de transport aérien en Europe le mieux armé, comparé à Lufthansa et IAG, maison-mère de British Airways, pour tirer profit du rebond du marché à la sortie de la crise sanitaire, a déclaré son directeur général Ben Smith, dans un entretien accordé au Figaro.

« Grâce à son réseau diversifié et équilibré, Air France-KLM est le mieux positionné des trois grands groupes basés en Europe, devant IAG et Lufthansa », dit-il, notant que le groupe dispose du partenaire le plus puissant en Amérique du Nord, Delta Airlines, et de positions fortes en Afrique.

Tout en se disant raisonnablement optimiste sur la reprise du trafic en Europe, à l’image de ce que l’on observe aux Etats-Unis et en Chine, Ben Smith estime que le marché dans son ensemble ne retrouvera son niveau d’avant la crise sanitaire qu’en 2024 ou 2025.

Concernant les perspectives à court-terme, le patron d’Air France-KLM indique que le groupe prévoit d’opérer cet été entre 55% et 65% de ses capacités de 2019, contre 48% actuellement.

Alors qu’Air France-KLM continue de consommer beaucoup de trésorerie, Ben Smith souligne que l’amélioration des résultats du groupe dépendra en grande partie de la campagne vaccinale contre le COVID-19 et de la réouverture des frontières.

Air France-KLM a lancé le mois dernier une augmentation de capital de 988 millions d’euros dans le cadre du nouveau plan d’aide obtenu auprès de l’Etat français face à la crise due au coronavirus et le groupe avait indiqué le 19 avril qu’il pourrait solliciter une nouvelle levée de capitaux afin de réduire sa dette et de renforcer son bilan.

« Lors de l’assemblée générale du 26 mai, nous présenterons aux actionnaires des résolutions pour mener une deuxième opération de renforcement de nos fonds propres », a confirmé Ben Smith.

« Nous n’avons pas de problème de liquidité à court et moyen terme », a-t-il ajouté.

Interrogé sur une éventuelle consolidation du marché, le patron d’Air France-KLM estime que les bouleversements attendus dans les prochains mois ne se traduiront par nécessairement par des opérations de fusions-acquisitions.

Il voit en revanche une baisse de l’activité pour certaines compagnies avec l’abandon de certaines liaisons, une faillite pour d’autres et un manque de moyens pour les compagnies du Golfe.

Continue Reading
Advertisement

Les + lus