fbpx
Site Loader
Accueil » Actualité » Un partenaire d'EasyJet développe un moteur pour un avion électrique de 186 places
Un avion électrique Easy-Jet de 186 places pourrait voir le jour en 2023

Wright Electric, partenaire d’easyJet, lance le développement d’un moteur pour un avion électrique de 186 places

EasyJet, première compagnie aérienne européenne en termes de réseau, salue l’annonce faite par son partenaire Wright Electric, du lancement d’un programme de développement de moteur pour un avion électrique de 186 sièges, baptisé Wright 1.


Wright Electric développe des systèmes électriques à l’échelle du mégawatt, qui seront nécessaires au vol de son avion électrique commercial de 186 sièges. Pour y parvenir, la start-up américaine construit un moteur électrique de 1,5 MW, ainsi qu’un onduleur de 3 kilovolts. Ce moteur constituera la centrale d’alimentation du système électrique de l’avion Wright 1 et ouvrira la voie à une aviation sans émissions, en Europe et dans le monde.

Premiers essais en vol en 2023

Wright Electric est actuellement en discussion avec BAE Systems au sujet des commandes de vol et des systèmes de gestion de l’énergie. La start-up américaine a l’intention de procéder à des essais au sol de son moteur dès 2021, puis à des essais en vol en 2023. Lors d’un événement organisé par l’entreprise le 30 janvier à New York City, Wright Electric a donné un aperçu en avant-première de son moteur et de sa turbine.

L’entreprise a également annoncé son déménagement afin de bénéficier des talents de la ville d’Albany, dans l’État de New York, en matière d’ingénierie. Le développement du moteur est la prochaine étape vers la construction d’avions monocouloirs. Wright Electric effectuera des essais aérodynamiques sur son fuselage, qui serviront de base à la conception du système de propulsion. La société prévoit l’entrée en service du Wright 1 en 2030. De nombreuses agences gouvernementales aux États-Unis financent la recherche dans le domaine de l’aviation électrique, notamment la NASA et l’AFRL (Air Force Research Laboratory).

« Un avenir plus durable pour l’aviation »

Johan Lundgren, Directeur Général d’easyJet, a commenté : « Il s’agit d’une nouvelle étape cruciale pour notre partenaire Wright Electric en vue de l’introduction d’avions électriques commerciaux et nous sommes enthousiasmés par leur ambitieux calendrier d’essais et d’entrée en service ».
« La technologie des batteries progresse à un rythme soutenu avec de nombreuses agences gouvernementales américaines qui aujourd’hui financent l’aviation électrique. Tous ces développements nous permettent d’envisager un avenir plus durable pour l’aviation ».

Un avion Easy Jet électrique ? Premiers essais prévus pour 2023

La priorité d’easyJet est de continuer à réduire son empreinte carbone à court terme, tout en soutenant à long terme le développement de nouvelles technologies, telles que le développement d’avions électriques en partenariat avec Wright Electric afin de réduire radicalement l’empreinte carbone de l’aviation.

En parallèle, easyJet est devenue la première grande compagnie aérienne à compenser l’intégralité de ses émissions carbone, mesure provisoire le temps que de nouvelles technologies soient développées. C’est pourquoi la compagnie continue de soutenir le développement de technologies innovantes et d’œuvrer pour la décarbonisation de l’aviation. L’objectif est pour easyJet de réduire sa compensation carbone à mesure que de nouvelles technologies émergent.

Laurent S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *